Quels métiers avec un BTS MCO ?

D’après les données issues du dispositif InserJeunes promotion 2021 (1), on note que 7 apprenants sur 10 sortant d’un BTS Management commercial opérationnel (MCO) suivi en alternance sont en emploi salarié 6 mois après leur sortie de formation. Des chiffres encourageants d’autant plus qu’à la sortie d’un BTS MCO, les opportunités professionnelles ne manquent pas. Voici 9 métiers accessibles après un BTS MCO.

BTS Management commercial opérationnel (MCO), c’est quoi ?

Le BTS Management commercial opérationnel (ou BTS MCO pour les intimes) remplace depuis 2019 le BTS Management des unités commerciales (BTS MUC). Cette formation, accessible aux étudiants après un bac pro, un bac général ou un bac techno STMG, vous prépare à devenir des spécialistes de la gestion de la relation client, de l’offre de services et produits et du management d’une unité commerciale. 

En plus de cela, le BTS MCO d’Imagine Campus, à suivre en formation initiale ou en alternance, initie les étudiants aux piliers du développement durable et à la RSE pour faire la différence, pour la planète et la société. À l’issue de ces 2 ans de cursus, vous obtiendrez un diplôme d’État de niveau 5 (Bac+2).

Quels débouchés après un BTS MCO ?

La poursuite d’étude après le BTS MCO (en formation initiale ou en alternance)

Si l’objectif du BTS MCO est d’amener les étudiants directement à la vie active, il est toutefois possible, avec un bon dossier, d’envisager une poursuite d’études. Vous pourrez alors vous diriger en licence économie-gestion, en licence professionnelle (dans les domaines du commerce et de la distribution, de e-commerce et du marketing numérique, etc.), en école de commerce ou en école spécialisée.

L’entrée dans la vie active

Mais c’est à l’entrée dans la vie active que vous prépare vraiment le BTS MCO. Quels métiers possibles avec un BTS MCO en poche ? Les opportunités ne manquent pas, dans des secteurs d’activité divers, de l’e-commerce à la grande distribution en passant par l’immobilier, la banque ou l’hôtellerie.

Les premières années après votre BTS, vous pourrez occuper un poste de conseiller de vente, de chargé de clientèle ou de merchandiser. Avec de l’expérience, les évolutions de carrière sont possibles : vous accéderez à des postes à responsabilités, chef des ventes, chef de rayon, responsable e-commerce, responsable de magasin, etc.

Quel métier faire après un BTS MCO ?

Conseiller de vente et de services

Le conseiller de vente et de services a pour mission de prendre en charge un client tout au long de son expérience d’achat, de l’accueil jusqu’au passage en caisse : le conseiller de vente guide le client, le renseigne, lui donne des conseils adaptés à ses besoins et ses envies. Et surtout, il veille à ce que le client soit satisfait. Le conseiller de vente s’occupe également de l’organisation des espaces de vente ou encore des inventaires.

Quelles qualités pour devenir conseiller de vente et de services ?

  • Un bon relationnel : pour créer le lien avec ses clients, le conseiller de vente et de services se doit d’avoir des compétences en communication et un bon relationnel.
  • Le sens de l’écoute : totalement indispensable ! Vous devez pouvoir entendre et analyser les besoins de vos clients afin d’y répondre au mieux.
  • De la disponibilité : quand vous êtes avec un client, vous n’êtes là que pour lui !

Vendeur/conseiller

Le vendeur/conseiller aide les clients à choisir les produits qui correspondent à leurs besoins. Notez toutefois que les missions peuvent varier selon la taille du magasin ou le type de produits vendus. Outre le conseil (qui peut être pointu pour des produits high tech par exemple), le vendeur/conseiller prépare son rayon de telle manière à ce que les prix soient correctement affichés et qu’aucun produit ne manque. Dans les petites structures, il lui arrive de réaliser l’inventaire, de passer des commandes ou d’encaisser les règlements et de comptabiliser la recette de la journée.

Quelles qualités pour devenir vendeur/conseiller ?

  • Le sourire : le vendeur se doit d’avoir toujours le sourire aux lèvres pour conseiller la clientèle !
  • Le sens du service : pour offrir satisfaction aux clients, vous avez les oreilles grandes ouvertes et vous aimez vous plier en quatre.
  • De la curiosité : quels que soient les produits à vendre, vous devrez les connaître sur le bout des doigts pour répondre à toutes les questions qui vous seront posées. Vous aimez rester informé des dernières nouveautés.

Vendeur/conseiller e-commerce

Le vendeur e-commerce est non seulement spécialiste de la vente mais également du web ! Le e-commerce est en effet un secteur à forte croissance : en 2022, en France, le chiffre d’affaires du e-commerce s’élève à 146,9 milliards d’euros, soit une hausse de 13,8 % sur un an (2). Le vendeur/conseiller e-commerce conseille les clients à distance, facilite le paiement et la livraison et est force de proposition pour améliorer l’expérience utilisateur.

Quelles qualités pour devenir vendeur/conseiller e-commerce ?

  • Une bonne culture web : essentielle pour être à l’aise et au fait des pratiques concurrentielles.
  • Une oreille attentive : le vendeur/conseiller e-commerce se doit d’être à l’écoute des clients pour leur proposer le produit qui leur convient mais également pour améliorer l’expérience sur le site internet pour lequel il travaille.
  • L’esprit d’équipe : le vendeur/conseiller e-commerce travaille main dans la main avec les services techniques, logistiques, commerciaux, client et doit avoir l’esprit d’équipe.

Chargé de clientèle

Le chargé de clientèle est responsable d’un portefeuille clients qu’il fidélise et développe. Il fait la promotion des produits et services proposés par l’entreprise pour laquelle il travaille, conseille ses clients et est même capable d’anticiper leurs besoins en leur proposant des produits et services adaptés.

Quelles qualités pour devenir chargé de clientèle ?

  • Le sens de l’écoute : pour satisfaire ses clients et anticiper leurs besoins, le chargé de clientèle doit savoir les écouter !
  • Une bonne organisation : pour la prospection comme pour le suivi des dossiers, organisation et rigueur sont de mise.
  • Du dynamisme : vous devez faire preuve d’initiative et être toujours prêt à sauter sur de belles opportunités.

Chargé du service client

Le chargé du service client est essentiel : c’est lui qui suit les dossiers des clients pour assurer leur satisfaction et leur fidélisation. Du suivi de commande à la réclamation en passant par l’enquête de satisfaction, il veille à véhiculer auprès des consommateurs une bonne image de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Quelles qualités pour devenir chargé du service client ?

  • Une bonne organisation : indispensable pour assurer un suivi optimal.
  • De la diplomatie : face à certaines réclamations, le chargé du service client doit faire preuve de bienveillance et trouver une solution satisfaisante.
  • De la réactivité : le secret (ou du moins l’un des secrets) pour garder des clients toujours contents !

Merchandiser

Le merchandiser est celui qui met en valeur des produits dans le but d’améliorer les ventes. Un métier très présent notamment dans les chaînes de commerces franchisés : le merchandiser est chargé, en accord avec la direction artistique, de décliner l’identité visuelle de la marque dans tous les points de vente. Il a également une fonction de contrôle sur le terrain. Pour optimiser les ventes, il s’aide d’études marketing et bilans des ventes et analyse l’attitude des consommateurs face aux produits qu’il promeut.

Quelles qualités pour devenir merchandiser ?

  • De la créativité : il vous en faudra pour imaginer des propositions efficaces et innovantes qui conviennent à l’image de la marque que vous accompagnez.
  • Une bonne capacité d’analyse : il faudra savoir interpréter chiffres et études et trouver des applications adaptées.
  • Le goût de la mobilité : le merchandiser est amené à se déplacer sur le terrain !

Manager adjoint

Le manager adjoint tient un rôle stratégique : il fait le lien entre le manager et son équipe. Véritable bras droit du manager, il veille à optimiser les ventes et à animer le point de vente, il accueille et fidélise la clientèle, il encadre une équipe de vente, il suit la gestion quotidienne du point de vente. Un métier très polyvalent dans lequel on ne s’ennuie jamais.

Quelles qualités pour devenir manager adjoint ?

  • Du dynamisme : vous devez toujours être disponible que ce soit pour son équipe comme pour les clients.
  • Une bonne communication orale comme écrite : essentielle pour créer une relation fluide entre direction et équipes.
  • Le sens du commerce : le coeur du métier !

Second de rayon

Le second de rayon seconde (comme son nom l’indique) le chef de rayon pour animer l’équipe et gérer l’organisation générale du rayon : gestion de stock, merchandising, organisation du planning, répartition des tâches, etc. Un tremplin vers le poste de chef de rayon !

Quelles qualités pour devenir second de rayon ?

  • Un bon relationnel : indispensable vis-à-vis des clients comme vis-à-vis des autres membres de l’équipe.
  • De la polyvalence : il s’agit d’un métier dans lequel les tâches sont très variées.
  • Le sens des responsabilités : pour affronter au mieux les défis que vous aurez à relever.

Manager d’une unité commerciale de proximité

Le manager d’unité commerciale de proximité se doit de mettre en place les stratégies commerciales de l’entreprise pour laquelle il travaille pour développer et superviser le processus de vente dans la surface de vente dont il a la charge.

Quelles qualités pour devenir manager d’unité commerciale de proximité ?

  • Un bon leadership : le manager d’unité commerciale de proximité doit savoir motiver et fédérer son équipe !
  • Une oreille attentive : avec les clients comme les membres de son équipe, le manager d’unité commerciale de proximité doit posséder un bon sens de l’écoute.
  • Le sens de la persuasion : essentiel pour conquérir de nouveaux clients !

(1) https://www.inserjeunes.education.gouv.fr/diffusion/formation?formation=BTS$31213$BTS

(2) https://www.francenum.gouv.fr/magazine-du-numerique/e-commerce-en-france-chiffres-cles-et-5-tendances-fortes

Suivez-nous